Show simple item record

dc.contributor.authorYücel, Eray
dc.date.accessioned2021-03-26T20:21:04Z
dc.date.available2021-03-26T20:21:04Z
dc.date.issued2019
dc.identifier.issn0987-3368
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11693/76001
dc.description.abstractThis paper provides an up-to-date overview of the Turkish banking sector emphasizing its potential to generate value and to support sustainable growth. Since the main channel of financing businesses is bank loans in Turkey, business cycle as well as policy risks play an important part in diagnosing risks that the economy faces via banking. This paper establishes legal as well as recent policy frameworks relating to banking sector and claims that an array of recent policy choices might have increased its vulnerabilities. While part of these vulnerabilities was induced by Turkey's construction euphoria of the post-Lehman years, a non-negligible part was introduced by the government's erroneous understanding of rule of law and an increased discretion in regulating the market. In a nutshell, the recent outlook of Turkey's banking sector is weak, despite the well-orchestrated improvements of the early 2000s. So, Turkey might need a clean slate to re-vitalize her banking sector. Classification JEL : G21, G28, O16, O53.en_US
dc.description.abstractCet article dresse un portrait actualisé du secteur bancaire turc, en mettant l'accent sur sa capacité potentielle à générer de la valeur et à soutenir une croissance durable. Dans la mesure où les entreprises de Turquie sont principalement financées par des prêts bancaires, le cycle économique tout comme les risques politiques jouent un rôle important dans l'identification des risques auxquels est confrontée l'économie par le biais du secteur bancaire. En ce sens, l'article décrit le cadre juridique et le cadre politique actuellement applicables au secteur bancaire et soutient que différents choix politiques récents ont pu accroître les vulnérabilités du secteur. Bien que ces vulnérabilités aient été en partie créées par l'euphorie de construction qui a vu le jour en Turquie dans les années post-Lehman, elles résultent aussi largement de la compréhension erronée qu'a eue le gouvernement de l'État de droit et d'une discrétion accrue en matière de régulation du marché. En résumé, les dernières perspectives du secteur bancaire turc sont médiocres, en dépit des améliorations bien orchestrées du début des années 2000. Il se pourrait ainsi que la Turquie ait besoin de repartir sur de nouvelles bases afin de redynamiser son secteur bancaire.
dc.language.isoFrenchen_US
dc.source.titleRevue D Économie Financièreen_US
dc.relation.isversionofhttps://doi.org/10.3917/ecofi.136.0139en_US
dc.titleBanques de Turquie : Entre dynamisme et tensionsen_US
dc.typeArticleen_US
dc.departmentDepartment of Economicsen_US
dc.citation.spage139en_US
dc.citation.epage157en_US
dc.citation.volumeNumber136en_US
dc.citation.issueNumber4en_US
dc.identifier.doi10.3917/ecofi.136.0139en_US
dc.contributor.bilkentauthorYücel, Eray


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record